Watchmada’s Blog

Just another WordPress.com weblog

News March 18

Dans une déclaration à la nation, le Président de la République, Marc Ravalomanana, a affirmé que sa décision était difficile à prendre, après mûre et profonde réflexion, mais qu’il devait la prendre pour l’intérêt suprême de la nation, devant les divergences de vues aussi bien au niveau des Armées qu’au niveau des citoyens. Il a réitéré que le respect de la Constitution était sacré et que le rétablissement de la paix sociale est important. Le Président de la République, l’appelant au calme, a adressé ses remerciements au peuple Malgache, aux collaborateurs, il a remercié la communauté internationale et les partenaires de Madagascar pour tout ce qui a été réalisé jusqu’ici.

Le Palais Présidentiel pillé.

http://news.bbc.co.uk/2/hi/in_ depth/7951100.stm


Les juges de la Haute Cour Constitutionnelle « valident » l’ordonnance de transfert des pouvoirs par le directoire militaire.

Un document signé du président de la HCC Jean-Michel Rajaonarivony et de ses huit autres membres « déclare que M. Andry Rajoelina exerce les attributions du président de la République énoncées par les dispositions de la Constitution ». La HCC n’a pas donné de justificatifs.

Les officiers qui devaient diriger le directoire militaire et le pasteur Lala du FJKM ont été pris en otage hier par les officiers du CAPSAT, avant de signer l’ordonnance de passation des pouvoirs.

Vidéo France24: http://www.youtube.com/watch? v=Zso8nT_cdss

http://www.rfi.fr/actufr/ articles/111/article_79313.asp

Hier, l’annonce de mise en place d’un directoire militaire a été effectuée à l’épiscopat Antanimena en présence entre autres de généraux, du FFKM, de l’ambassadeur US des émissaires de l’UA et d’Andry Rajoelina. Suite au refus d’Andry Rajoelina, les officiers du CAPSAT ont emmené de force les officiers et le pasteur Lala Rasendrahasina.

RFI : « Des sous-officiers ont arrêté 4 généraux à qui le président Ravalomanana a conféré le pouvoir, ils sont actuellement en train de les obliger à signer une déclaration reconnaissant Andry Rajoelina comme le nouveau leader »

Pierrot Rajaonarivelo (vice-Premier Ministre du gouvernement Ratsiraka et secrétaire national de l’AREMA, le parti politique de Didier Ratsiraka) déclare qu’il a toujours soutenu jusque là Andry Rajoelina (Reuters):

“Je soutiens Rajoelina, nous nous sommes rencontré. Nous avons une sorte de deal et je suis parmi les gens qui sont derrière lui, mais je pense que dans ses actions, il y a un peu d’amateurisme.”

“À mon avis, ce qui s’est passé n’a pas toujours respecté la légalité des choses, donc ce que nous avons aujourd’hui est un gouvernement insurrectionnel, un coup d’Etat.”

« In my opinion, what has happened has not always respected the legality of things, so what we have today is an insurrectional government, a coup d’etat, » he told Reuters late on Tuesday.

« I’m with Rajoelina, we’ve met, » he said. « We have a sort of deal and I’m among the people behind him but I think as far as his approach is concerned, there’s a bit of amateurism there. »

Rajaonarivelo is an ally of former president Didier Ratsiraka, and both have lived in exile in Paris since a 2002 crisis that brought Ravalomanana to power. Rajaonarivelo was prevented from running in the 2006 election after his return to Madagascar was blocked by the former government.

Rajaonarivelo said that any solution would have to include opposition politicians exiled after 2002.

http://www.reuters.com/ article/newsMaps/ idUSTRE52H2C520090318

Selon Radio Antsiva, les juges de la HCC ont rencontré hier soir Andry Rajoelina.

Analyse de la constitution malgache :

Selon l’article 52 de la constitution malgache, le transfert de pouvoir d’un directoire militaire à une autre personne ne peut se faire que par des élections. Dès la constatation de la vacance de la Présidence de la République, les fonctions de Chef de l’Etat sont provisoirement exercées, jusqu’à l’entrée en fonction du Président élu ou jusqu’à la levée de l’empêchement temporaire, par le Président du Sénat ou, en cas de vacance de poste ou d’incapacité du Président du Sénat constatée par la Haute Cour Constitutionnelle, par le Gouvernement collégialement.

Selon l’article 126, le Président de la République ne peut être mis en accusation par la HCC que si l’Assemblée Nationale et le Sénat votent séparément et à la majorité des deux tiers des membres sa mise en accusation.

Selon l’article 46, le Président de la République doit être agé au moins de quarante ans, Andry Rajoelina en a 34.

Article 52 – En cas de vacance de la Présidence de la République par suite de démission, de décès, d’empêchement définitif dans les conditions prévues à l’article 51 alinéa 2 ou de déchéance prononcée en application de l’article 126, il est procédé à l’élection d’un nouveau Président conformément aux dispositions des articles 46 et 47 ci-dessus. La vacance est constatée par la Haute Cour Constitutionnelle. Dès la constatation de la vacance de la Présidence de la République, les fonctions de Chef de l’Etat sont provisoirement exercées, jusqu’à l’entrée en fonction du Président élu ou jusqu’à la levée de l’empêchement temporaire, par le Président du Sénat ou, en cas de vacance de poste ou d’incapacité du Président du Sénat constatée par la Haute Cour Constitutionnelle, par le Gouvernement collégialement.

Pendant la période allant de la constatation de la vacance à l’investiture du nouveau Président ou à la levée de l’empêchement temporaire, il ne peut être fait application des articles 94, 97, 98 et 152 à 154 de la Constitution.

Article 126 – Le Président de la République n’est pas responsable des actes accomplis dans l’exercice ou à l’occasion de l’exercice de ses fonctions qu’en cas de haute trahison ou de violation grave et répétée de la Constitution. Il ne peut être mis en accusation que par les deux Assemblées parlementaires statuant par un vote séparé, au scrutin public et à la majorité des deux tiers des membres composant chaque assemblée. Il est justiciable de la Haute Cour de Justice et peut encourir la déchéance.

Article 46 – Tout candidat aux fonctions de Président de la République doit être de nationalité malagasy d’origine par le père et la mère, jouir de ses droits civils et politiques, avoir au moins quarante ans à la date de clôture du dépôt des candidatures, et résider sur le territoire de la République de Madagascar au moins six mois avant le jour du dépôt de candidature. Il est interdit à toute personnalité exerçant un mandat ou accomplissant des fonctions au sein des Institutions et candidat à l’élection présidentielle, d’user à des fins de propagande électorale, des moyens et prérogatives octroyés dans le cadre de ses fonctions.

Déclarations de la communauté internationale :

– Les Etats-Unis menacent de couper leur aide. L’ordre est donné des à des diplomates et coopérants de quitter le pays. Le ministère américain met en garde ses ressortissants contre les voyages à Madagascar, craignant pour leur sécurité après le coup d’Etat des militaires.

L’Union Européenne : “Nous ne reconnaîtrons pas un président imposé par la force”

– L’Union Africaine « condamnera toute prise illégale du pouvoir »

– La Zambie a demandé la suspension immédiate de Madagascar de l’Union Africaine et de la SADC

– Le Président de l’Afrique du Sud et de la SADC a exprimé ses regrets concernant la démission du Président de la République, Marc Ravalomanana

– « L’Afrique du Sud et la SADC n’approuveront jamais, dans aucun de ses Etats membres, un transfert de pouvoir anticonstitutionnel aux dépens d’un gouvernement démocratiquement élu »

– La France entérine « l’accession à la présidence du chef de l’opposition Andry Rajoelina que la cour constitutionnelle malgache venait de légaliser », et « poursuivra sa politique de coopération »

Antananarivo, le mardi 17 mars 2009

COMMUNIQUE DE PRESSE

Dissolution du Gouvernement, le Président a conféré les pouvoirs à un Directoire militaire

Le Président de la République, Marc Ravalomanana, par le Décret 2009/ 239 du 17 mars 2009, a décidé la dissolution du gouvernement, en abrogeant le décret portant nomination des membres du gouvernement.

Par l’Ordonnance 2009-001 en date du 17 mars 2009, le Président de la République a décidé de conférer à un Directoire militaire les pleins pouvoirs.

Les pleins pouvoirs sont donnés à un Directoire Militaire dirigé par le plus ancien dans le grade le plus élevé, toutes armes confondues.

Il en est le Président.

La composition, l’organisation de ce Directoire Militaire sont laissées à l’appréciation de son Président.

Le Directoire militaire exerce cumulativement les fonctions du Président de la République et celles du Premier Ministre qui leur sont dévolues par la Constitution.

Le Directoire Militaire a pour mission de :

o Organiser les Assises nationales aux fins de discuter et d’élaborer les modifications éventuelles de la Constitution

o Préparer la révision du Code électoral

o Préparer la loi sur les partis politiques

o Organiser les élections qui s’imposent dans les délais n’excédant pas 24 mois.

Le Directoire Militaire peut prendre toutes autres mesures qu’il estime nécessaires en vue d’instaurer un ordre public stable, de favoriser une authentique réconciliation nationale permettant un véritable développement économique et social.

Dans une déclaration à la nation, le Président de la République, Marc Ravalomanana, a affirmé que sa décision était difficile à prendre, après mûre et profonde réflexion, mais qu’il devait la prendre pour l’intérêt suprême de la nation, devant les divergences de vues aussi bien au niveau des Armées qu’au niveau des citoyens. Il a réitéré que le respect de la Constitution était sacré et que le rétablissement de la paix sociale est important. Le Président de la République, l’appelant au calme, a adressé ses remerciements au peuple Malgache,aux collaborateurs, il a remercié la communauté internationale, les partenaires de Madagascar pour tout ce qui a été réalisé jusqu’ici.

Cette déclaration a été entendue sur Radio Fahazavana FM 88.6

Déclarations plus complètes de la communauté internationale :

Les Etats-Unis menacent de couper leur aide. Toute solution « extraconstitutionnelle » à la crise actuelle entraînerait l’arrêt de cette aide, dixit le porte-parole du département d’Etat, Robert Woods.

Les Etats-Unis retirent des diplomates et coopérants de Madagascar

Le département d’Etat américain a ordonné mardi à tous les personnels non essentiels de l’ambassade des Etats-Unis à Madagascar et à leur famille de quitter la Grande Ile, en raison de la situation incertaine après le renversement du président Ravalomanana.

Le ministère américain met en garde ses ressortissants contre les voyages à Madagascar, craignant pour leur sécurité après le coup d’Etat des militaires. Lundi, les Peace Corps, ces coopérants américains pour le développement créés par John F. Kennedy, avaient annoncé la suspension de leurs programmes dans l’île, et l’évacuation de 112 bénévoles qui travaillaient dans le pays. AP

http://fr.news.yahoo.com/3/ 20090318/twl-usa-madagascar- 224d7fb.html

US orders non-emergency workers out of Madagascar

Wed Mar 18, 2009 8:10am EDT

http://www.reuters.com/ article/latestCrisis/ idUSN18336261

L’Union Européenne : “Nous ne reconnaîtrons pas un président imposé par la force”

“L’Union européenne condamne tous les actes de violence», a déclaré le ministre tchèque des Affaires étrangères Karel Schwarzenberg, dont le pays exerce la présidence tournante de l’UE, suite à une réunion à Bruxelles.

“Si un nouveau chef de l’Etat est imposé par la force, par la force militaire, nous ne le reconnaitrons pas”, a-t-il déclaré aux journalistes, ajoutant que le bloc des 27 nations prendra la même décision, comme il l’a fait en Mauritanie.

La déclaration de Schwarzenberg a été faite peu après l’attaque armée faite contre le palais présidentiel.
“Nous suivons de très près la situation, continuerons à le faire, et nous allons prendre des décisions», a déclaré l’UE chef de la politique étrangère Javier Solana, après avoir pris part à la réunion à Bruxelles. 16 mars 2009

Le haut représentant de  l’Union européenne pour la politique étrangère , Javier Solana, a déclaré :  “Les récents développements à Madagascar sont de plus en plus  préoccupants. L’usage de la violence en tant qu’un moyen de  raccourcir le processus constitutionnel est inacceptable”

L’Union Africaine condamnera toute prise illégale du pouvoir – ADDIS ABEBA.

« Si l’opposition veut s’emparer du pouvoir sans avoir rempli les obligations légales et constitutionnelles, ce sera un coup d’Etat et nous condamnerons », a affirmé à la presse le président en exercice du Conseil de paix et de sécurité de l’UA, le Béninois Edouard Aho-Glélé. « Nous condamnons toutes les actions qui mènent à des crises sociale, ou coup d’Etat ou tentative.

L’UA demande à l’armée de ne pas transférer le pouvoir remis par Marc Ravalomanana à Andry Rajoelina et avertit que sinon cela serait un coup d’Etat. 16 mars 2009

Zambia called for the immediate suspension of Madagascar from the African Union (AU) and Southern African Development Community (Sadc).

Zambian Foreign Minister Kabinga Pande also told a news conference in Lusaka: « Zambia rejects the unconstitutional change of government in Madagacscar. »

Sadc had condemned in advance any direct seizure of power by Mr Rajoelina – who has never stood for national office – while the AU had urged the army not to hand over to him, saying this would amount to a coup.

http://news.bbc.co.uk/2/hi/ africa/7950183.stm

President Kgalema Motlanthe expresses serious concerns regarding developments in Madagascar

Source: Government of South Africa

Date: 17 Mar 2009

http://www.reliefweb.int/rw/ rwb.nsf/db900SID/JBRN-7Q9CS5? OpenDocument

PRETORIA- South African President and Chairperson of SADC President Kgalema Motlanthe today, Tuesday 17 March joined leaders of the African Union in expressing regret at the resignation of President Marc Ravalomanana of Madagascar and the handing over of power to the Military Directorate.

« Of particular concern are the unconstitutional attempts undertaken by the opposition that led to the resignation of the democratically elected President of a SADC member country. South Africa and SADC will never countenance the unconstitutional transfer of power from a democratically elected government in any of our member-states » said President Motlanthe.

« In this regard, SADC urges all role players in Madagascar to resolve their differences through negotiations aimed at ensuring that a solution is found, which is constitutional and will restore peace and stability on the island, as a matter of priority » continued President Motlanthe.

« Accordingly, we call on all stake-holders to refrain from taking any action that may be unconstitutional, inconsistent with the democratic values of our region and the continent or lead to further loss of lives, injury or destruction of property ».

« SADC will continue to monitor the situation closely. In this context the SADC Organ Troika of Politics, Defence and Security will be convening in Mbabane, Swaziland on Thursday 19 March to review the situation in Madagascar » concluded President Motlanthe..

Paris a pris acte mercredi du coup de force à Madagascar, le Quai d’Orsay appelant à une transition « coordonnée » et sans violence, tout en jugeant « trop long » le délai de 24 mois pour de nouvelles élections.

http://fr.news.yahoo.com/3/ 20090318/twl-france- madagascar-situation-1be00ca. html

Revue de presse

Libération : La jeune garde de l’armée porte Andry «TGV» au pouvoir

http://www.liberation.fr/ monde/0101556115-la-jeune- garde-de-l-armee-porte-andry- tgv-au-pouvoir

AFP : Madagascar: la Cour constitutionnelle entérine le pouvoir de Rajoelina.

http://fr.news.yahoo.com/2/ 20090318/twl-madagascar-la- cour-constitutionnelle- 4bdc673.html

Madagascar: coup gagnant pour Andry « TGV » Rajoelina (mis à jour) il y a 4 heures 38 min

http://www.rue89.com/2009/03/ 18/madagascar-coup-gagnant- pour-andry-tgv-rajoelina

«TGV», homme pressé

http://www.liberation.fr/ monde/0101555843-tgv-homme- presse

Madagascar: l’opposant Rajoelina se déclare « président » de transition Hier, 22h30, Lucie PEYTERMANN

http://fr.news.yahoo.com/2/ 20090317/twl-madagascar-l- opposant-rajoelina-se-d- 4bdc673.html

Le forcing gagnant d’Andry TGV

http://www.rfi.fr/actufr/ articles/111/article_79321.asp

Madagascar’s top court accepts change of president

http://www.google.com/ hostednews/ap/article/ ALeqM5hfV75EHUookBtBk2OlprGZBp DTzgD970F8SG0

‘Change needed’ in Madagascar Wednesday, 18 March 2009

http://news.bbc.co.uk/2/hi/ africa/7950134.stm

Exiled Madagascar politician urges new elections

Wed Mar 18, 2009 6:22am EDT

http://www.reuters.com/ article/newsMaps/ idUSTRE52H2C520090318

Madagascar: Andry Rajoelina président, confirme la cour constitutionnelle

il y a 1 heure 38 min

Opposition leader takes power in Madagascar

Wed Mar 18, 2009 2:54am EDT

http://www.reuters.com/ article/latestCrisis/ idUSLI442062?rpc=60

Judges confirm Rajoelina as new Madagascar president

From correspondents Antananarivo | March 18, 2009 Agence France-Presse

Madagascar: Ravalomanana cède le pouvoir à un « directoire militaire »

http://fr.news.yahoo.com/3/ 20090317/twl-madagascar- situation-synthese-1be00ca. html

Madagascar : l’armée veut « précipiter le départ du président Ravalomanana » Publié le 16/03/2009 à 17:58 – Modifié le 16/03/2009 à 19:43 Le Point.fr

http://www.lepoint.fr/ actualites-monde/madagascar-l- armee-veut-precipiter-le- depart-du-president/924/0/ 326183



Publicités

mars 20, 2009 Posted by | NEWS | , , , , | Laisser un commentaire

NEWS MARCH 16

Le Président Ravalomanana a officialisé devant les membres du gouvernement ce matin durant le conseil des ministres qu’il a dirigé l’annonce qu’il a faite hier sur la tenue d’un référendum. Pour sortir de la crise, et parce qu’il y a des points de vue différents, il doit poser la question à la population a annoncé le Président. « Je vais laisser à la population la possibilité d’exprimer de façon démocratique leur opinion » a déclaré Monsieur Ravalomanana. Ce référendum est pour répondre aux déclarations faites selon lesquelles « la seule solution est le départ du Président » a – t – il avancé. Ce n’est pas au niveau de la rue que l’on demande au Président de partir a – t – il poursuivi, cela doit se faire démocratiquement et dans le respect de la constitution : « Parce que c’est le peuple qui m’a choisi démocratiquement, avec plus de la moitié des voies, que j’ai fait le serment de respecter la constitution et de tout faire pour l’intérêt du peuple ».

L’organisation de ce référendum sera un modèle en Afrique d’après le Président parcequ’une commission Indépendante Electorale va être mise en place pour le préparer. Il a ainsi demandé au Premier Ministre de travailler avec cette commission et a appelé la communauté Internationale, les bailleurs de fonds et les représentations des Nations Unies à nous aider dans l’organisation.

Un Conseil du Gouvernement dirigé par le Premier Ministre Rabemananjara a été tenu juste après le conseil des ministres. Trois ministres ont été absents durant les conseils de ce jour : le Ministre de l’eau excusé pour des problèmes de santé, le Ministre des transports et le Ministre de la décentralisation qui sont en mission

Une délégation de représentants de l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF), laquelle était composée de l’ancien Secrétaire Général de l’Organisation de l’Union africaine et ancien Premier Ministre du Togo, Monsieur EDEM Kodjo, de Monsieur Cornelius Aidam, et de Monsieur Xavier Michel a rendu visite au Président Ravalomanana ce matin. « Nous sommes ici pour essayer de faire en sorte que Madagascar puisse sortir de cette crise » déclaré Monsieur KODJO à sa sortie. La manière d’y arriver et de ramener tout le monde à la table de concertation a avancé Monsieur KODJO. Les émissaires de l’Union Africaine, de l’Organisation Internationale de la Francophonie et les Nations Unies se sont rencontrés ce matin a toujours avancé l’émissaire de l’OIF pour discuter de la situation actuelle. La délégation a exprimé la volonté de l’OIF à appuyer la réalisation du prochain référendum, notamment du point de vue technique et sur le plan des ressources humaines

Le Président a reçu l’ancien Ministre des Affaires étrangères du Burkina Faso, Monsieur Ablassé Ouédraogo, porteur de message du Président de la Commission de l’Union Africaine. Selon Monsieur Ablassé Ouédraogo, la mission de cette délégation a trait à la situation préoccupante à Madagascar, dont les « contours » font actuellement l’objet d’examen du Conseil de paix et de sécurité de l’Union africaine. Il a notamment encouragé le Président de la République malgache, à parvenir à « maintenir la situation de paix sociale », à faire en sorte que le dialogue ne s’interrompe pas et que la « constitutionnalité soit constamment respectée ». Le problème est malgache, la solution le sera aussi, selon ses propos, « il suffit qu’il y ait une volonté politique », avant d’affirmer que l’Union africaine accompagnera les protagonistes pour une sortie de crise satisfaisante pour toutes les parties, et qui permettrait à Madagascar de continuer son développement. Monsieur Ablassé Ouédraogo a ainsi soutenu l’appui de la communauté internationale au processus référendaire, en perspective duquel, selon lui, il appartient aux Malgaches de définir les objectifs et les moyens pour les atteindre. « L’appropriation du processus est réservée aux Malgaches », selon ses termes. Il a également confirmé la tenue du prochain Sommet de l’Union africaine à Madagascar, compte tenu des décisions qui sont encore en vigueur à l’heure actuelle.

Andry Rajoelina refuse la tenue d’un référendum. Il l’a annoncé ce matin face à la presse avant qu’il ne rejoigne la place du 13 mai. Le ministre de la justice de Andry Rajoelina a lancé un mandat d’arrêt pour haute trahison contre le Président Ravalomanana.

Le camp RAJOELINA remet en cause la présence de Jacques Sylla et de quelques députés samedi dernier sur la place du 13 mai. Dans une émission à la radio Viva tard hier soir, les journalistes ont mis en doute la véritable intention de « ces députés »qui ont annoncé qu’ils vont empêcher le Président Ravalomanana.

Le mouvement des partisans du Président continue d’assurer le périmètre de Iavoloha. Ce matin vers 3heures, trois explosions ont été entendues du côté du by-pass qui mène au palais. Les informations parlent de tir de mortier dont les obus sont tombés tout près du by – pass dans le but d’intimider les partisans du Président. Personne ne s’est attribué la responsabilité de ces explosions.

COMMUNIQUE ce 15 mars 2009

Le « Cercle de réflexion des Gendarmes (Officiers Généraux, Officiers Supérieurs, Officiers Subalternes, Sous-officiers) non alignés » fait la déclaration suivante :

1-/ Ne prend ni le parti de Monsieur Marc RAVALOMANANA ni celui de Monsieur Andry RAJOELINA.

2-/ Ne cautionne pas les conflits armées ni toute autre forme de violence, mais appel à la conscience de tout et chacun

3-/  Ressent qu’un coup d’état, sous n’importe quelle forme, ne peut être accepté

Ainsi nous:

– Exhortons à l’unité de l’Etat – Major et des Forces de l’ordre (Gendarmerie, Armée Malagasy, Police Nationale. Et qu’aucun de à des groupes de personnes dans la résolution des problèmes

– appuyons la tenue des assises nationales dans le but de trouver des solutions pour sortir de la crise actuelle, que toutes les entités qui participent à la réunion acceptent les décisions qui y seront prises.

Le Commandant ANDRIAMBELOSOA Herindraibe

Secrétaire « Maîtrise en Droit Public »

Madagascar’s Political Crisis / US Department of State statement

Madagascar’s Political Crisis / US Department of State statement

WASHINGTON, March 14, 2009/African Press Organization (APO)/ — US Department of State statement

Gordon Duguid

Acting Deputy Department Spokesman,  Office of the Spokesman

Madagascar’s political crisis has entered a dangerous phase. The country’s political leaders and their supporters must urgently commit to resolving their differences through dialogue. A national conference that includes representation from all sides in this dispute is the best mechanism to move the country forward. It promises a frank exchange of views under the auspices of the United Nations facilitator. We urge all sides to seize this opportunity now to demonstrate responsible leadership and commit to attend and abide by the outcome of such a conference.

Resolution of the difficult issues at stake is a matter for the Malagasy people. Most importantly, this crisis must be resolved in a manner that is consistent with the constitution and democratic values. Extra-legal assumption of power by civilians or the military is unacceptable.

SOURCE : US Department of State

This is a press release of the European Commission – Ceci est un communiqué de presse de la Commission européenne



La situation à Madagascar

La Commission européenne est sérieusement préoccupée par la situation d’instabilité et d’incertitude qui prévaut actuellement à Madagascar. La Commission européenne appelle toutes les parties malgaches à assurer le calme et les invite à participer sans tarder à un dialogue élargi tel que préconisé par la médiation proposée par le FFKM (Conseil des Eglises Chrétiennes de Madagascar) et soutenu par les facilitateurs dépêchés par le Secrétaire Général des Nations Unies, ceci afin qu’une solution pacifique, légale et légitime puisse être trouvée à la crise actuelle.

Cette crise met en péril la stabilité du pays, affecte le peuple malgache et risque de compromettre la poursuite des efforts de la communauté internationale dans la lutte contre la pauvreté à Madagascar.

mars 17, 2009 Posted by | NEWS | Laisser un commentaire

“NY ATY AMINAY!!!!”

Mbola resaka mpanao gazety ihany no horesahantsika eto.

Tato ho ato, nandritra ity krizy ara-politika iainan’i Madagasikara ity dia isan’ireo nandray anjara goavana ny mpanao gazety.

Nisy tamin’izy ireo no nisafidy ny lalan’ny fanakorontanana, izay efa notaterina teto hatrany fa dia tamin’ny alalan’ny fampihorohorona sy ny fampielezana tsaho no tena nanatontosan’izy ireo ny asany (raha tena nanao izany marina izy).

Dia nivoatra teny ny toe-draharaha, ary nanaraka izany ihany koa ny asan’ireto mpanao gazety Malagasy, samy namoaka izay hevitra tiany hosoratana, samy namoaka izay sary tiany havoaka (na dia voafehin’ny lalàna iraisam-pirenena sy misy sata manokana aza ny famoahana sary feno habibiana sy feno herisetra ka mety hanohana ny fo amam-panahin’ny vahoaka izay manjifa izany.

Hatreo aloha dia mbola azo lazaina hoe tsy dia olana ihany, satria mety azo ekena hoe nahazaka nijery ireny sary ireny, nahazaka nihaino ny feonareo ary nahazaka nahita ny zavatra nosoratanareo ny tsirairay avy amin’ny vahoaka. Eny, ekena fa tokony hiasa an-kalalahana ny mpanao gazety nefa kosa tsy tokony hiteniteny foana ka hamoaka vaovao tsy marina sy mampikorontana ny sain’ny vahoaka Malagasy.

Taorian’izay dia maro ny zava-nitranga mahakasika ny mpanao gazety, misy ireo izay mieritreritra fa afaka miasa malalaka ka manararaotra izany fahalalahany izany, misy ireo manohy hatrany ny famafazana lainga etsy sy eroa, nefa nisy ihany koa mpanao gazety izay niaran’ny herisetra, izay tsy voafetra intsony hoe nataon’iza na nataon’iza, satria tafiditra loatra tany anaty korontana.

Raha izany ary ny zava-mitranga, fanontaniana no hapetrako, moa ve manao ny asanareo amin’ny tokony ho izy ianareo mpanao gazety amin’izao vanin’andro izao?

Ohatra iray isan’ny tena mamohehatra indrindra no niseho tetsy Ampahibe, ny atoandron’ny 10 martsa lasa teo. Mamohehatra satria, raha ny zava-niseho no dinihina dia tsotra:

Nisy andiana miaramila, isan’ireo mpikomy, niditra an-keriny tetsy amin’ny Ministeran’ny Fiarovana ka nanao takalon’aina ny Minisitry ny Fiarovana ary nanery ity farany mba hanasonia ny taratasy fametram-pialany amin’ny toerana maha-minisitra azy.

Eo aloha dia efa mamohehatra sy mahonena ny tranga misy satria dia olona ambany “grady” no mibaiko ny “vice-amiral” mba hanasonia io taratasy io.

Nefa ny tena mahonena sy nahavàka ny sain’ny maro dia ny nahita ity tovovavy mpanao gazetin’ny TV PLUS izay nampita ny vaovao teny an-toerana ary nampiasa ilay hoe “situation” na ilay endrika fitantarana eny an-toerana. Tamin’izany fotoana izany dia tsiky sy haravoana, asa angamba eso anaty mihitsy no endrika nisoritra teo amin’ny tavan’ilay mpanao gazety.

Ilaina tokoa ny mitsikitsiky sy manintona rehefa miseho fahitalavitra, mino aho anefa fa tsy amin’ny vanim-potoana toy ireny no hanaovana izany. Aleo angamba rehefa amin’ny fandaharana “Ny Aty Aminay” ihany vao manao fihetsika toy ireny.

Tsy hiteny aho eto hoe tsy fahaiza-miasa ny an-dRakalakely fa mety nisy zavatra nandalo angamba tao an-tsainy tamin’iny fotoana iny, nefa kosa raha fantany ny havesatr’ilay zava-mitranga ao aoriany, izay ho voasoratra amin’ny tantaran’i Madagasikara dia tsy ho nanao ireny fihetsika ireny izy.

Eto am-pamaranana dia averiko indray hoe amin’ny vanin’andro toy izao, izay mampanjaka ny honohono sy ny siosion-dresaka, dia ianareo mpanao gazety irery sisa no hany andrin’ny vahoaka amin’ny tena fahafantarany marina ny zava-miseho eto amin’ny firenena.

Noho izany, omeo vaovao mari-pototra sy voahadihady ary voadinika tsara ny vahoaka!

mars 12, 2009 Posted by | READERS' POINT OF VIEWS | Laisser un commentaire

Taratasin’ny mpamaky nalaina tao amin’ny radio mada

Tsy hay intsony ny tsy hiteny amin’izao zava-misy eto amin’ny firenena izao. Tena mijaly izahay vahoaka miaina amin’ny tahotra andro aman’alina.

Eto aho dia te hidera sy hankasitraka tanteraka ny fiezahana ataon’ny fikambanam-be iraisam-pirenena. Isaorako manokana ianareo satria finiavana lehibe tokoa no nentinareo ary dia nampisehoanareo fa dia tianareo tokoa ny vahoaka Malagasy.

Ankehitriny anefa dia toa mihasarotra izany fanelanelanana izany satria toa hoe misy olona hono tsy manaiky hanatrika ilay fotoana amin’ny faha 12 ka hatramin’ny faha-14 ny volana Martsa.

Tompoko, mitodika manokana aminareo ao amin’ny firaisamonim-pirenena aho, noho ny zava-mitranga tahaka ny fanaovana fahirano ny ao amin’ny Ministeran’ny Fiarovam-pirenena sy fanaovana tery vay manta ny Minisitra hametra-pialàna. Mandram-pahoviana no mbola hanginanareo amin’izao toe-javatra izao? Efa endrika fampihorohoroana mihitsy izao ataon’ireo sous-officiers ireo koa maninona ianareo no tsy mihetsika?

Efa heno omaly moa ny filazan’Atoa Niels MARQUARDT hoe tsy mifanaraka amin’ny lalam-panorenana ny ataon’ireto olona ireto.

Izao anefa, efa ho roa volana mahery izao izahay no tafalatsaka ao anatin’ity krizy ity, efa betsaka ny olona maty ary dia lasa mifamono ny Malagasy izay tena malaza tokoa amin’ny soatoavina izay ananany dia ny ny fihavanana izany. Omaly koa dia nanampy trotraka ny nataon’ireo sous-officiers ary dia tranon’olona maro indray no voaroba sy may.

Mandra-pahoviana? Ny angatahinay dia ny hijoroanareo mazava ao amin’ny fiarahamonim-pirenena hanome ny hevitrareo mazava tsy ho tara ny androany satria mandeha haingana ny raharaha. Izaho manokana dia mahita fa raha tsy miteny ianareo dia amiko miray tsikombakomba amin’ny ratsy ianareo ary izany koa dia endrika tsy fandalàna ny Demokrasia fa fanomezana vahana ny fampihorohoroana.

Eto koa aho dia hitodika manokana aminao Atoa Niels MARQUARDT, antenaiko fa olo-kendry ianao ary tia ny vahoaka Malagasy, raha azoko tsara dia manan-danja be tokoa ny hevitrao ao amin’ny Firaisamonim-pirenena ary dia miankina aminao ny fanampahan-kevitra. Rahoviana re tompoko? Tiako ho fantatra hoe mihaino lakolosy tokana marina ve ianao sa efa firehan-kevitrao mihitsy izao? Tao amina vaovao “internet” aho no nahita fa misy mpiara-miasa aminao izay manolo-tsaina anao ka misy fiantraikany be dia be amin’ny fandraisanao fanapahan-kevitra. Antenaiko fa tsy izany no mitranga satria malahelo tokoa ny fo raha olona antenaina handamina raharaha no miaro mpanakorontana sy manome lalana ho amin’ny ratsy. Ankehitriny angatahiko ianao hilaza mazava ny “position”nao raha miaro na tsy miaro ny fakàna an-keriny ny Ministeran’ny Fiarovam-pirenena, amiko mantsy dia fanonganam-mpanjakana izany (ianao anefa milaza fa miaro ny satan’ny demokrasia sy ny fanjakàna tan-dalàna) Eo koa ny hevitrao momba ny tsy faneken’ilay olona hanatrika ilay dinika noheritreretina hatao, ny fanohizana ny fakàna Minisitera izay tsy mifanaraka amin’ny lalàna velona misy sy ny lalam-panorenana izay hindrahindranao hoe tokony arahina sy ekena eo amin’ny tany mandàla ny Demokrasia.

Amiko, raha toa ka mbola tsy miteny ihany ianareo fikamanam-be iraisam-pirenena dia sanatria toa avelanareo hitarika be ilay aretina homa-miadana fa tsy tsaboinareo malaky ary dia manome vahana ny fampihorohoroana ianareo.

mars 11, 2009 Posted by | READERS' POINT OF VIEWS | , | Laisser un commentaire

Article trouvé sur internet

jeudi 27 mars 2008 par Abdoulaye Diakité

La crise au Nord, puisque c’est d’elle qu’il s’agit, suscite bien des intérêts contradictoires, de sorte que les uns et les autres auront toujours opposés pour la démarche à suivre. « A quelque chose malheur est bon », peuvent s’exclamer les militants du Parti de la Renaissance Nationale qui voient en la recrudescence de la tension dans le Nord une occasion de relancer la carrière politique de leur président qui a passé ces dernières semaines à attiser le feu au sein de la communauté malienne en France.

En effet, l’ex-sulfureux président de la commission d’organisation du sommet France-Afrique faisait depuis quelques mois de la situation au Nord son thème de prédiction pour se faire une place honorable sur l’échiquier politique national. Dès sa prise de fonction à la présidence d FDR, l’alliance des partis de l’opposition, il s’est empressé de lancer l’idée d’un Forum sur le Nord, auquel participerait le chef de bande Ibrahim Ag Bahanga, qui, apparemment, à ses yeux, jouit d’une totale honorabilité.

Tiébilé s’est autoproclamé personnalité morale neutre pour briguer une mission de médiateur dans le problème Bahanga, alors qu’il faudrait, pour cela, un non-national ! On n’est donc pas surpris qu’il ait déclaré, en gros titre dans son journal, au lendemain de la libération des otages : « La libération des otages n’est pas la fin des problèmes », voulant conforter son projet de forum, alors que l’option d’un traitement sous-régional de la question prônée par ATT est la démarche la mieux appropriée.

Il est connu de tout le monde qu’il existe une connexion entre les bandes armées de la zone sahélienne. Le fait est que Tiébilé, qui chôme depuis des années, ne lâchera pas facilement prise e ne s’embarrassera pas de scrupules pour arriver à ses fins. Quitte à accuser le gouvernement de rejeter la voie du dialogue et à féliciter, au contraire, les bandits d’être ouverts à une démarche de paix. Il suffit de lire les articles que le président du PARENA fait écrire pour s’en convaincre.

mars 11, 2009 Posted by | MEDIATION | Laisser un commentaire

GEOPOLITIQUE ET NEOCOLONIALISME: réflexion d’un citoyen Français

A tous ceux qui sont trop naïfs encore ou “incultes”. D’abord apprenez la géopolitique et l’histoire avant d’insulter les autres!! Et comme on dit, la démocratie suppose aussi des différences de points de vue qu’il faut accepter.

Et moi je suis français!

Il y a exactement ce qu’est le partage des territoires après la décolonisation. Francophone et anglophone. Très simple, les anglais n’ont pas le droit d’intervenir dans les pays anciennement colonisés par les français et vice versa. Crise au Liberia? France ne dira rien. Crise en côte d’ivoire? Anglais/Américain ne dira rien. Quoi que vous vouliez, c’est le deal!

Pourquoi Mr le chef des oranges n’est toujours pas arrêté? Parce que le maître français a dit ” véto!”. Et quand le maître des territoires parle, la communauté internationale se tait! C’est encore la règle!
Alors pourquoi les américains et anglais ont osé parler officieusement en disant d’arranger les choses? Parce que Madagascar représente des milliards d’investissement pour le moment.

Pourquoi la France veut la déstabilisation du pouvoir actuel? Parce que le pays commence à se relever (avant c’était à peu près tous les 10 ans, mais cette fois, c’est arrivé plus tôt! 7 ans). Et parce que tous les grands projets encours à Mada sont américains, thaïlandais, canadiens, philippins, japonais, coréens…
Tant que ce “partage” post-colonial des territoires ne sera pas “officieusement” aboli, tous les pays anciennement colonisés seront ainsi.

Aussi, à tous ceux qui croient que le père noël existe et qui rêvent comme Miss monde “je rêve d’un monde en paix”, apprenez l’histoire, la politique, observez, documentez- vous, infiltrez tous les milieux. Telle est la vérité et non autrement!

mars 10, 2009 Posted by | READERS' POINT OF VIEWS | Laisser un commentaire